Route de Leh suite, Route de la vie.

Day 4/5 : Trip dans le trip

 

Réveil 6 h, il fait froid à 4300 m, je sais pas encore quoi faire avec ma bécane mais je rejoins les mécanos. Comme tous les indiens qui se respectent ils m’offrent le thé, sauf qu’eux ont une coutume un peu spécial, ils rajoutent une petite goutte d’essence ! Pas grand chose, mais vraiment horrible de bon matin. J’essaie de communiquer avec eux, mais à part me répondre en hindi et rire de mes mimes, pas grand chose.

Baste, 2 h plus tard le premier camion arrive, la partie négociation/pleurnichage bien préparée, je saute sur le chauffeur et je prie pour que ça passe. Il parle anglais (du moins juste les chiffres 🙂 ), il me demande 2500 roupies, je lui en sors 1700 et lui explique qu’il me faut 200 pour manger et que le reste et pour lui, il accepte direct ! C’est partis mon kiki, 26h pour parcourir les 300 km jusqu’à Leh, la moto dans la benne.

 


 

 

La cabine est spacieuse et équipé de banquette moelleuse, le transport le plus confortable qu’il soit je pense, mais aussi le plus lent, la plus grosse pointe en descente sur asphalte qu’on est faîte : 40km/h.
Tellement la route est belle, j’ai quelques regrets par moment de ne pas pouvoir user le bitume, les cheveux aux vents, dans ces magnifiques vallées qui m’entourent.

 

 

 

 

 

 

 

 

Frustrant, mais mon corps pense le contraire, mes mains, mon dos et surtout mon cul sont installés bien confortablement et en sont ravis.
Allongé sur mon lit, une vrai chambre roulante, j’exalte devant le paysage de rêve avec en fond de la musique local à saturation, mais ce qui me fait le plus fantasmer, c’est les pauses thé où la cabine se transforme en cuisine. Oui, car je suis nourris, logé durant ces 26h, faire des chapatis avec les assistants à 4600m d’altitude à 2h du mat’ dans un camion, quelle expérience !

 

 

 

 

 

Techniquement, on est 2 camions transportant des barres de fer et une moto 😀 , dans chaque camion, un conducteur et un assistant. Les conducteurs sont assez froid et décident de tout (qui dort ou qui dort pas même pour moi), les assistants, Pankie et Jaban sont adorables, ils font la cuisine, la mécanique, nettoie le camion réguliérement et ne dorment quasiment pas durant les 72 h de trajet. J’ai passé un bon moment avec eux, leur anglais n’étant pas exceptionnel, je leur faisait mimer ce qu’ils voulaient dire, grosse rigolade.

 

Pour résumé cette fin de route, des décors à couper le souffle, une expérience unique et fantastique, un trip dans le trip que je ne regrette pas et qui ne m’as pas coûté si cher entre l’essence, les nuits et les repas économisés.
La difficulté de la route, le fait de repousser mes limites corporels, psychologiques et psychiques, la solidarité durant le trajet et tant de petites choses font qu’aujourd’hui plus qu’hier :

« j’enjoy encore plus la life » *

* je profites (traduction pour Yvonne 😛 )

 

 

 

Actuellement sur Leh, l’Enfield réparée, mes projets futurs sont un tour vers le Pangong lake (4220m) avec essaie de poser le pied au Tibet (spécial dédicace Titi) et un road trip dans la Nubra valley (frontiére chinoise avec passage de col à 5600m  :twisted:) avec Hugo, un français passionné de bécane qui bossait comme guide de rafting en Inde. D’ailleurs, ce jeune homme prévoit un long parcours, durant les temps à venir, qui correspond fortement à mes ambitions, en gros y’a de forte chance de le croiser souvent sur la route.

Pour info, j’ai retrouvé Fanny et Anna sur place, elles m’ont permis d’atterir dans une superbe guest house familiale, pas cher, chambre immense, les matins je fais le jardin avec la mamie, je lui porte ensuite ses gros sacs de légumes. J’ai aussi pu utiliser leur cuisine pour faire à manger aux gens de la guest et appris la technique de fabrication des momos avec la grand-mére, encore merci les filles  ;-).

 

 

 

Pour l’anecdote, juste aprés avoir validé le camion, 1h30 d’attente durant lesquels on charge la bécane et le chauffeur veut me faire goûter quelque chose ??? Cela ressemble à des champignons marinés dans l’eau, confirmation, 1h aprés la route droite se déformait sous mes yeux, le plus drôle, c’est qu’on était deux à en boire, le chauffeur et moi   8-O.

 

Il a essayé pour vous : Le barbier, super moment qui me permets aujourd’hui d’avoir une belle moustache à l’indienne, Génial !

 

 

 

 

 


Comments ( 0 )

  1. Replydavid harmand

    Énorme ton parcoure! bonne chance pour la suite et continue à nous faire profiter ^^

  2. ReplyGaet

    Je pense que tu as choisis la plus belle manière d'en profiter ;)

  3. Replyyvonne

    oulala je respire à nouveau - de savoir que cette longue route s'est faite en camion , une chance - en Inde aussi les mamies sont accueillantes..............te voilà jardinier j'adore toutes ces beaux paysages merci pour ces photos

    • Replysylvie

      courage yvonne ! c'est horrible pour une maman ces blogs, je me demande si ce ne serait pas moins stressant de n'avoir que des nouvelles par cartes postales ! a tout bientot ? bisous mikou

  4. Replycroket

    Mouais, ça ce voit que tu tricote au max pour rendre cette merde palpitante.

  5. ReplyFlo

    Comment tu fais pour mettre à jour ton blog aussi rapidement et te sortir indemne de telles galères? Allez, dit le à tous tes fans qu'il y a un 4x4 France 3 Rhones-Alpes qui te suit tout le long de ton parcours. En tout cas chapeau! bisous

  6. ReplyEd

    t'es vraiment une guenille!!! toujours un plaisir de constater l'art et la manière que tu as de te tirer de toutes les merdes!! bisettes mobilette!!! :lol:

  7. ReplyROuR1

    T'as raison mon Flo, ça a l'air aussi truqué qu'une saison de Pékin express cette histoire..... Mel Gibson dans Mad-Max ou Kevin Costner dans Water-World c'est des tarlouses à comparer. Continue, Continue, Continue, et Continue mais prend quand même soin de toi mon copain. Ta moustache est parfaite..... On t'aime :!:

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.